Cannelle et chocolat

Je vous présente mes essais culinaires et autres envies. Ici, vous trouverez de la cuisine belge, française et exotique, de la cuisine aux plantes, de la cuisine créative, et pleins d'autres idées de l'entrée au dessert.

12 novembre 2008

Sur les étals en novembre

Novembre sonne définitivement l'automne et le froid. Dans nos cuisine : potées, fricassées, choux, fruits secs... de quoi nous réchauffer. On oublie les crudités, salades et fruits d'été pour profiter pleinement des courges, poires, coings etc.

En novembre, sur nos marchés, on trouve donc :

marronLa châtaigne

La choisir :

Choisissez-la brillante et lourde. Fuyez les coques dont la coque présente des trous : ils sont sûrement attaqués par des vers.

Conservation & congélation :

Conservez-les dans le bac à légumes du frigo pendant quelques jours, Protégez-laProétgez-la bien de l'humidité également. Au congélateur, ils se conservent longtemps à condition d'être cuits et épluchés préalablement.

La cuisiner :

La châtaigne ne se consomme que grillée et épluchée. Pour éplucher les châtaignes, il faut inciser leur peau puis les plonger dans de l'eau bouillante pendant 2-3 minutes. Ensuite, épluchez-les à chaud. 

En purée,elle accompagne très bien les plats de gibier et volaille (plat de Noël par excellence), les potages... La crème de marron intervient aussi dans beaucoup de desserts (mousse, bavarois, crêpes...) où elle se marie bien avec le fromage frais, le chocolat et les fruits secs.

L'astuce en + :

Très calorique, la châtaigne n'est pas pour autant à bannir de notre alimentation. Très riche en fibre, elle est rassasiante et permet de faire le plein d'énergie pour toute la journée. De plus, elle  renferme quantité d'acides gras insaturés qui permettent de combattre le mauvais cholestérol; mais aussi du potassium ,du fer, du magnésium... en quantité énorme.

Poêlée de girolles et champignons du blog Avocat et chocolat

Fondant à la crème de marrons de Tours et tartines

Brownie tonka-châtaignetonka-châtaigne du blog Dans la cuisine de Sophie

poiresLa poire

La choisir :

La poire est un fruit fragile, très sensible aux chocs et à la chaleur. Choisissez-la bien ferme et de couleur verte, sans défaut ni meurtrissures.Ne l'achetez pas trop grosse, et laissez-la mûrir à l'air libre chez vous. Pour connaître son degré de maturité,il suffit de presser la poire légèrement entre la tige et le col. Elle doit être souple et sensible.

Pour consommer nature, préférer la Comice, la meilleure poire de table sans hésitation. Grossehésiatation.Grosse et dodue, fragile, à peau épaisse et lisse, claire, tachetée de gris et marbrée de fauve, elle possède une chair blanche, fine, fondante et juteuse, bien parfumée et sucrée.  Parcontre, pour vos préparations chaudes ou vos confitures, préférez la poire Conférence qui possède une chaire fine, juteuse, sucrée, voir un peu acidulée.

Conservation & congélation :

Conservez-la 1 semaine à l'air libre dans votre cuisine, le temps qu'elle mûrisse totalement. Très fragiles, elles pourrissent vite en cas de meurtrissures, veillez donc à ne pas les entasser. Mettez-les le pédoncule en l'air. Et si les poires sont très mûres, placez-les au réfrigérateur. Si la chair cède sous le doigt, consommez-les rapidement.

La cuisiner :

Consommez-la nature, crue ou cuite en version sucrée comme en version salée, en salade, poêlée, pochée, en chausson, crumble, tarte, bavaroi, charlotte, glace, cake, compote... La poire se marie très bien avec le fromage, le canard, volaille, gibier, les noix de Saint Jacques, le foie gras, le romarin, la menthe, la vanille, la cannelle, le gingembre, le vin blanc ou rouge, le cidre, le vinaigre balsamique, , la mâche, la sauge, les noisettes, le chocolat et les amandes.

L'astuce en + :

Bien tolérée, excellente pour le transit intestinal, elle est aussi désaltérante et renferme quantité de minéraux et oligo-éléments. Consommez une poire contribue à  couvrir les besoins quotidiens de l'organisme en potassium, calcium et magnésium. Elle contient aussi une bonne dose de vitamines C, K et E, qui sont de puissants antioxydants et qui protègent contre le vieillissement des cellules .

Foie gras sur pain d'épices, poire caramélisée, coulis au sirop de Liège

Clafoutis de poires au chocolat WW du blog Les délices d'Hélène

Croustillant aux poires et camembert, aux noix et à l'érable du blog Au jardin des délices

et plein d'autres idées dans le dossier sur la poire chez Ligne et papilles

patissonLe pâtisson

Le choisir :

Choisissez-le de petite taille, il n'en sera que meilleur.Il existe de nombreuses variétés de pâtisson, des blancs, des verts, des oranges...mais les meilleurs restent les pâtissons blancs. En effet, les variétés vertes et blanches ont une chair plus farineuse.

Conservation & congélation :

Comme les autres courges, conservez le pâtisson dans un endroit frais et sec.

La cuisiner :

Sa chair, d'un blanc laiteux est ferme, légèrement sucrée, son goût se rapproche de l'artichaut.Il n'est pas utile de peler le pâtisson, frottez-le au préalable et faites-le cuire dans sa peau. Ensuite, consommez-le chaud comme la courgette (cuit à la vapeur ou à l'eau pendant 15 minutes), en farce, gratin, soufflé... ou cru râpé en salade.  Le pâtisson se marie bien avec la volaille, le poisson, la tomate, le poivron, les olives...

L'astuce en + :

Composé à 95% d'eau, le pâtisson est fort peu calorique. Riche en provitamine A, en vitamines B et C et en minéraux (le pâtisson fait partie des légumes qui renferme le plus grand taux de calcium), le pâtisson est digestif et diurétique.

Tarte saumon-pâtissonsaumon-pâtisson de Ligne et papilles

P'tit velouté de pâtisson du blog Un p'tit tour dans ma cuisine

Millefeuille de pâtisson, tomates confites, fromages et fines herbes du blog Autour d'une recette

choux_de_BruxellesLe chou de Bruxelles

Le choisir :

Choisissez-le entier, serré et bien vert, sans feuille jaunie et sans trace d'insecte.

Conservation & congélation:

Les choux de Bruxelles, non lavés, se conservent  jusqu'a une semaine dans le bac à légumes du frigo. Ils se congèlent également très bien à condition d'avoir été blanchis préalablement.

Le cuisiner:

Avant de cuisiner vos choux de Bruxelles, raccourcissez un peu leur trognon, enlevez également les feuilles flétries ou abîmées. Ensuite, lavez-les dans de l'eau vinaigrée, afin d'éliminer les éventuels insectes. Rincez abondamment et égouttez.  Pour cuire les choux de Bruxelles, il faut les cuire dans 2 eaux. Blanchissez-les quelques minutes dans de l'eau bouillante afin de les rendre plus digestes. Puis, faits les cuire une nouvelles fois dans de l'eau bouillante, salée préalablement, pendant 20 minutes. Pour vérifier qu'ils sont bien cuits, piquez un couteau dans un chou, il doit rentrer facilement.

Le chou de Bruxelles peut se consommer cuit au beurre, à la crème, en gratin, purée, quiche, braisé... Il se marie très bien avec la viande rouge et le gibier, la moutarde, la châtaigne et les lardons.   

L'astuce en + :

Riche en souffre (ce qui peut le rendre indigeste), le chou de Bruxelles contient également de nombreux minéraux tels que le magnésium et le calcium mais aussi quantité de fer, potassium et phosphore.

Amuse-bouches au chou de Bruxelles et au lard du blog Le sens du goût

Chaussons d'épeautre au marron et aux choux de Bruxelles de Blogbio

Cake au chou de Bruxelles et aux noisettes du blog Di tutto di piu


Tags : , , ,
Ecrit et réalisé par Emilie dans Emi20 à 11:35 - P. Dossiers cuisine - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

  • Bonjour Emi !

    Ravie de retrouver mon marché de novembre ! très envie d'essayer le patisson, depuis le temps qu'il me fait de l'oeil !

    Je te fais un gros bisou !

    à bientôt

    Servanne

    Et si tu veux suivre mon chemin ... je t'invite ...

    Posté par Servanne, 14 novembre 2008 à 09:49
  • Si tu aimes les châtaignes, je te conseille le beau blog "Grignote et Barbotine", elle est amoureuse des châtaignes et a des tas de recettes délicieuses inspirées par "la petite bogue qui pique"...

    C'est chouette, ces thématiques "fruits et légumes de saison"!

    Posté par Claire, 14 novembre 2008 à 14:19
  • bonjour, emi, moi je n'aime pas les chataignes mais mon Geo et ma fille adore, cuitent sous la cendre.je vais emporter la recette des brownies bz patmamy

    Posté par patmamy, 17 novembre 2008 à 12:18
  • Une autre idée pour conserver les châtaignes : les essuyer, les inciser puis congeler des sachets de 500 grammes de fruits crus.
    Ensuite, il suffit de verser le contenu d'un sachet encore gelé dans une poêle à trous pour les faire griller à la cheminée pendant 20 minutes.
    Ainsi, on peut se régaler de châtaignes grillées tout l'hiver !

    Posté par Antidote, 18 novembre 2008 à 19:54
  • Je lis toujours avec autant d'intérêt tes p'tites présentations mensuelles!
    Le pâtisson a été une belle découverte pour moi. J'en achète maintenant de temps en temps.
    Grosses bises!!

    Posté par Virginie, 21 novembre 2008 à 09:45
  • C,est vrai que la poirte est bien bonne en cette saison et le chou de bruxelle est souvent sur ma table
    Bon samedi Emi!

    Posté par awoz, 06 décembre 2008 à 15:11
  • c'est vrai que c'est chouette de te retrouver sur ton petit marché. Mais dis-moi tu vis vraiment d'amour et d'eau fraîche, on te vois si rarement. Je te le souhaite en tous cas. Bizzzz

    Posté par fabienne, 07 décembre 2008 à 16:07
  • Félicitations pour le contenu de votre blog, qui au demeurant est très intéressant à consulter, continuez, bravo.

    Posté par astrologie, 27 juillet 2010 à 12:36
  • Votre site est merveilleux et diversifié. Étant invalide et insomniaque je suis toujours occupé grâce à vous.
    Bonne continuation !
    voyance gratuite par telephone - http://www.voyance-conseil.eu

    Posté par Samia, 16 février 2015 à 10:35

Poster un commentaire